Espérer quand tout te pousse à abandonner

« Je sais que Dieu existe et je me réjouis de ses plans pour moi, mais **rde, qu’attend t-il pour les réaliser dans ma vie ! » N’est-ce pas souvent ce genre d’idée qui nous traverse l’esprit ? Sans langue de bois, je vous réponds « Oh que oui ! »

On a tendance à croire que la vie avec Jesus nous garantit une vie meilleure sans le moindre effort. Une affirmation trompeuse car accepter la vie de Christ c’est refuser les rouages d’un monde (première difficulté majeure) que nous avons intégrés dans notre mentalité.

Alors voilà, nous mettons fin à cette vie de compromission pour désormais vivre dans la vérité de Jesus. Mais qu’est-ce que c’est difficile ! J’ai été habitué à voir pour croire et voici que l’on me demande de croire sans preuve, sans indice, sans avoir vu. On me prêche d’avoir confiance en un Dieu que je n’ai jamais vu, une épreuve quand tu as du mal à faire confiance à tes amis. OMG.
Quand tout va plus ou moins bien, espérer en Dieu est facile. On se dit « Dieu est merveilleux, tout va bien » mais quand le ciel s’assombrit tout n’est plus aussi rose.


Une seule ombre au tableau suffit à nous faire douter de l’amour de Dieu pour nous. Le Dieu admirable, inébranlable, incomparable que nous célébrions le dimanche ne nous semble plus aussi efficace. Alors notre espérance s’évapore à petit feu. Et comme un malheur ne vient jamais seul, les soucis de la vie s’accumulent et là notre relation avec Dieu est mis à rude est épreuve.

Parfois, il m’arrive de me mettre dans la peau de Dieu et je me sens triste. Aimé pour ce qu’il donne, adoré pour ce qu’il fait et non pour ce qu’il est. Nous nous comportons comme des gosses pourris gâtés, des enfants ingrats, des profiteurs. Dieu ne mérite t’il pas notre amour parce qu’il est simplement Dieu ? Si notre relation avec lui dépend de ces bienfaits envers nous peut-être ne méritons-nous pas réellement son amour. Car de vous à moi, qui donc peut se dire de bon coeur de nos jours ?


Puis je réalise que c’est cet amour infaillible de Dieu malgré mes fautes souvent volontaires qui le pousse à espérer en ma transformation, en moi. C’est ainsi qu’à mon tour, j’espère même lorsque tout autour de moi semble s’écrouler. J’ai la foi non pas en la capacité de Dieu à me sortir du sable mouvant dans lequel je me trouve mais plutôt en son amour pour moi. Dieu m’aime beaucoup trop pour observer mes larmes coulés indéfiniment. Je le sais, il mettra un terme à cette grise saison.

Espérer quand tout te pousse à abandonner, espérer non pas que Dieu va agir, mais que Dieu m’aime trop pour ne pas agir en ma faveur. Dans chaque relations, il existe des tests et des épreuves. Pour le meilleur et pour le pire, je me suis engagée par amour avec mon Jesus. C’est par amour que lui aussi a fait don de lui pour me sauver. C’est l’amour de Dieu qui fait vivre mon espoir en vers et contre tout.

« J’ai foi en notre équipe, j’ai foi en nous, même si l’univers me pousse à lâcher ces derniers temps, je n’abandonnerai pas. Nous atteindrons ces objectifs ensemble, Seigneur. »

Toi aussi, tu peux faire cette prière en lisant ce merveilleux passage dans le livre d’Esaie 43 :

Ainsi parle maintenant l’Eternel, qui t’a créé, ô Jacob ! Celui qui t’a formé, ô Israël ! Ne crains rien, car je te rachète, Je t’appelle par ton nom : tu es à moi!  Si tu traverses les eaux, je serai avec toi; Et les fleuves, ils ne te submergeront point; Si tu marches dans le feu, tu ne te brûleras pas, Et la flamme ne t’embrasera pas.  Car je suis l’Eternel, ton Dieu, Le Saint d’Israël, ton sauveur; Je donne l’Egypte pour ta rançon, L’Ethiopie et Saba à ta place. Parce que tu as du prix à mes yeux, Parce que tu es honoré et que je t’aime, Je donne des hommes à ta place, Et des peuples pour ta vie…

xoxo, Lady S !

Publicités

#LT016 : Mes faiblesses me rendent plus forte (part1)

                 Comme le dit l’adage : « les absents ont toujours tort », mais j’ai à coeur de partager avec toi ce que nous avons reçu le week-end dernier au Ladies Talk. C’était si puissant, à chaque fois que je relis mes notes, je découvre une profondeur insoupçonnée, une force cachée. Aujourd’hui, mon désir est que bon nombre de jeune femme se relève de leur faiblesse. Mon souci est de voir des jeunes femmes gagner l’ennemi à son propre jeu. Ma vision est qu’une armée de guerrière s’engage dans les rangs du Seigneur pour terrasser notre adversaire commun : le diable. Mon souhait est que la jeune femme s’épanouissement totalement en Dieu, la source de toutes grâces. Je prie que Dieu te révèle ton identité d’origine; la femme forte, l’aide irremplaçable et la reine qu’il a fait de toi. C’est pourquoi je t’invite à lire ce résumé de notre première soirée afin d’entrer dans ce processus de guérison intérieur. 


Vendredi 28 octobre – Mes faiblesses me rendent plus forte 

Il est premièrement essentiel que tu définisses la faiblesse. Autrement dit, tu dois répondre à la question suivante : –> Qu’est-ce qu’une faiblesse ?

Elle se définit comme un manque de solidité, de puissance, de ressources, d’efficacité, d’énergie, de vigueur (Source : Larousse). En fait, on peut aussi dire que la faiblesse est une incapacité, qui nous fait du mal, nous fait stagner et nous empêche d’avancer.

Elle peut être déclencher par de nombreux facteur en voici les majeurs :

  • l’échec (scolaire, professionnel, sentimental) 
  • un évènement marquant et douloureux (divorce, viol, trahison)
  • une injustice commise 
  • des blessures intérieurs (infantiles ou non)

Elle peut s’intensifier par de nombreux facteur tels que :

  • le mensonge
  • l’orgueil
  • le manque de pardon
  • un sentiment de honte ou de culpabilité
  • un manque de confiance en soi et d’estime de soi

Mais dans toutes ces choses, il est important que tu aies des à présent conscience qu’avoir une ou des faiblesses est tout à fait normal, car tu es un être humain. Tu as le droit d’être faible. Cette condition de faiblesse n’est pas éternelle. En effet, tu as la capacité pour t’en sortir et de faire de cette vulnérabilité un avantage considérable face aux hommes et face au diable. 2 corinthiens 12:9-10, habacuc 3:9


La faiblesse mène au mensonge.

Après une étude de cas, nous sommes arrivées à la conclusion suivante, la faiblesse conduirait au mensonge mais qu’est-ce que le mensonge ? Et quel mensonge ?

  • Mener une double vie 
  • Faire semblant de…
  • Se faire des illusions ou se mentir à soi-même

Dans nos faiblesses, le mensonge joue un très grand rôle. Il joue le rôle de « l’engreneur », car en somme, plus tu mens plus tu t’enfonces et plus tu t’affaiblis. Le mensonge te rend aveugle, il nourrit ta faiblesse. Comme une drogue, le mensonge te déconnecte de la réalité momentanément puis il accentue ton désespoir. Plus tu persistes à cacher tes faiblesses, plus cela gonfle en toi.

Mensonge et orgueil ne font pas bon ménage . Nous avons relevé un rapport intrinsèque entre le mensonge et le sentiment d’orgueil.

Le sentiment d’orgueil veut te convaincre que tout va bien alors que tout va mal. Il se traduit très souvent par cette petite voix qui t’incite à mentir sur ta condition, sur ta santé morale et affective. Le sentiment d’orgueil te pousse à rejeter l’aide des Hommes et t’encourage à penser que tu n’as pas besoin de Dieu. On peut aussi parler d’un sentiment de suffisance bien qu’impuissant face à la situation. 

C’est pourquoi avant d’aller plus loin, je t’encouragerai à baisser les armes. Abandonne ta fierté. Cesse de te mentir à toi-même et aux autres. Ordonne à cette voix de se taire, et laisse le Saint-Esprit de Dieu agir en toi. 


 Localiser, identifier et nommer sa faiblesse

Voici les 3 mots clés qui t’aideront à enclencher la phase de guérison pour ensuite faire de ces faiblesses des forces : localiser, identifier, nommer.

Tu dois trouver puis comprendre la source de ce mal-être. Cela te permettra d’en parler, et donc de sortir de ce cycle de honte, de mensonge et d’orgueil. Marcher dans la vérité, te permet de prier sincèrement et de pouvoir avancer. Il s’agit d’un processus.

Pasteur Shirley Do Rego :  » La seule façon de nous en sortir c’est de parler de nos faiblesses. De sa faiblesse, Jésus (condition humaine à la croix) est devenu fort ».

Charlotte KALALA :  » Connaître son identité permet d’identifier ses faiblesses et ses forces. »

J’insiste, il s’agit d’un processus. Il faut localiser et comprendre tes faiblesses. Il faut mettre des mots sur tes faiblesses pour sortir de cette solitude. Ta faiblesse attire Dieu, car c’est en elle que Dieu est pour nous une force. Mais l’ennemi le sachant et connaissant ton potentiel lorsque Dieu et toi êtes unis, il inverse cet effet. Il te conduit jalousement à t’éloigner de Dieu et à t’enfermer dans la souffrance. Mais c’est terminé ! Ouvre-les yeux et décides de faire de tes faiblesses ta plus belles victoires.

Nous verrons dans la prochaine partie comment se libérer de nos faiblesses ? Les outils ? Les actions … Comment cela conduit à ce que ces mêmes faiblesses soient des forces.

#LadySarahDomingos qui vous aime ❤

Quand la technologie sert notre foi avec Lyn Mary

Aujourd’hui, comme pour la plupart des gens, nos tablettes et nos smartphones sont nos meilleurs amis tant ils nous accompagnent au quotidien. Facilement transportables et faciles d’usage, il semblerait que les applications religieuses fassent un carton plein auprès de leur cible ! Et j’adore çà ! C’est un moyen plus actuel et moins contraignant de partager sa foi et de la vivre par la même occasion. La plus connue de toute est sans doute The Bible App (la bible en ligne). C’est sur le plateau de l’émission Génération Gospel diffusée sur la chaîne câblée Gospel Music Tv que je vous en parle aux côtés de la merveilleuse artiste féminine ivoirienne Lyn Mary.

 

De gros bisous à mes acolytes, Gaby et Stany ❤ Dieu vous bénisse, ainsi que toute l’équipe #GGTEAM

Vous pouvez retrouver l’émission en intégralité sur : Chaîne youtube Gospel Music Tv

Je vous embrasse #LadySarah ❤

Quizz : Le saviez-vous ? Avec Pasteur Marcel Boungou

Le saviez-vous, bon nombre d’expression que nous utilisons fréquemment lors de nos conversations journalières sont tirées de la bible. Vous en doutez ? Je vous laisse le découvrir à travers ce petit quizz réaliser en compagnie du pasteur Marcel Boungou que j’ai eu le plaisir de rencontrer durant le tournage de l’émission Génération Gospel disponible sur la chaîne câblée Gospel Music Tv. Un homme plein de sagesse et fort sympathique qu’il me tarde de retrouver, Dieu voulant.

Et vous, avez-vous aussi télécharger votre Bible App ? Connaissez-vous d’autres applications sympa à me faire découvrir ? J’attend vos commentaires 😉

Lady sarah et pst Marcel Boungou

#LadySarah ❤ Dieu vous bénisse